Chronologie LA MAISONNÉE

Près de 40 ans d’engagement interculturel et d’enracinement au Québec.

1976

Rencontres entre Guy Drudi, directeur de la succursale Jarry du Centre de services sociaux du Montréal métropolitain et Jean De Lavaltrie fonctionnaire à la Commission de l’emploi et de l’immigration du Canada pour financer un centre d’aide pour immigrants qui serait pluriethnique.

 

1977

Yolène Jumelle, travailleuse sociale au Centre des services sociaux du Montréal métropolitain (succursale Jarry), Waheed Malik et Esméralda Thornhill de la Commission des droits et libertés de la personne du Québec se joignent aux travaux préparatoires du projet.

 

1978

Incorporation du Service d’aide et de liaison La Maisonnée en octobre. Un conseil d’administration provisoire est créé : Président: Guy Drudi; Vice-présidente: Esméralda Thornhill; Secrétaire: Yolène Jumelle; Trésorier: Waheed Malik. Suite à une vacance à la vice-présidence, le Conseil d’administration provisoire demeure composé de trois (3) membres jusqu’à sa dissolution.

 

1979

Le 15 janvier, ouverture officielle de La Maisonnée. Un coordonnateur, Ahmed Karaouat, une secrétaire réceptionniste, Jo-Ann Laporte et une agente d’accueil, Trinh Thi Tuyet constituent la permanence de La Maisonnée. Par la suite, des collaborateurs bénévoles complètent  l’équipe de base. Le bénévolat est à la base du membership de La Maisonnée.

 

1980

En plus de la permanence, l’organisation de la Maisonnée repose sur la mise en place de quatre comités afin de répondre aux besoins de la clientèle : comité accueil et suivi, comité de communication, comité jumelage et comité socioculturel.

 

1981-1982

La clientèle de La Maisonnée se diversifie et le nombre de nouveaux résidents issus de l’immigration est croissant. En plus des réfugiés du Sud-est asiatique, la clientèle est d’origine haïtienne et latino-américaine. La Maisonnée a un réseau de plus de 80 bénévoles qui participent aux comités de suivi, jumelage, socioculturel et communication.

 

1983-1984

Création du Centre communautaire Christophe-Colomb en collaboration avec la FILEF, PICAI, Centro Donne, Amitié Québec-Italie.

 

1985-1986

Entrée en fonction de Pierre Constantin Charles comme bénévole et employé de La Maisonnée.

 

1987-1988

Maria Olga Figueroa devient coordonnatrice générale de La Maisonnée. Sous sa coordination, La Maisonnée connaît un essor impressionnant.

 

1989-1990

Développement du bénévolat sous la responsabilité de Pierre-Constantin Charles. Amélioration des conditions de travail du personnel : mise sur pied d’une échelle salariale et d’un programme d’assurances collectives. L’équipe est composée de 21 employés.

 

1990-1991

Les jeunes et les femmes constituent le nouveau créneau des interventions de La Maisonnée. Cela est une conséquence immédiate des conclusions de l’étude sur les réfugiés d’origine salvadorienne.

 

1991-1992

Intervention soutenue pour favoriser l’accès et l’égalité en emploi et pour prévenir le décrochage scolaire et les gangs de rue.

 

1992-1993

La Maisonnée développe l’employabilité et le jumelage. Ces activités avaient toujours été effectuées de façon informelle par le passé. On observe que la pauvreté est un facteur de plus en plus présent chez nos clients, devenant une barrière à l’adaptation.

 

1993-1994

La Maisonnée s’investit davantage chez les jeunes de seconde génération issus de l’immigration.

 

1994-1995

Crise majeure à La Maisonnée. Menace de fermeture.

 

1995-1996

Les partenaires, loin de se réjouir de cette menace de fermeture, mentionnent que si la Maisonnée n’existait pas dans le quartier, il faudrait l’inventer, la créer. La Maisonnée reçoit à cette occasion un immense support et capital de sympathie qui lui permette de reprendre la route avec confiance et prospérité.

 

1996-1997

Retour de Guy Drudi, comme président du conseil d’administration. Pierre-Constantin Charles devient directeur général de La Maisonnée. La Maisonnée se remet sur le chemin de la crédibilité, de la compétitivité, du partenariat et de la compétence.

 

1997-1998

Élaboration d’un chemin client, élargissement des horaires de travail, amélioration des services de l’accueil et employabilité, création de carrefour jeunesse emploi, cours d’anglais, soutien scolaire et social aux élèves des classes d’accueil de l’école secondaire Père-Marquette et Halte-Garderie en collaboration avec le Centre d’alpha Sainte-Anne.

 

1998-1999

La Maisonnée célèbre son vingtième anniversaire de sa fondation avec un slogan « Vingt ans en avant de son temps» parce qu’elle avait fait la promotion du concept de la citoyenneté à part entière avant les intervenants de l’époque de sa création et le gouvernement du Québec.

 

1999-2000

Progression du financement de La Maisonnée avec la gestion des éco quartiers Père Marquette et St-Édouard. Ce développement permet à La Maisonnée de rejoindre 35000 habitants de toutes origines.

2000-2001

Hassan Hassani devient nouveau directeur général de La Maisonnée. Programme en immersion professionnelle en collaboration avec CAMO-PI (personnes immigrantes) pour placer en stage les membres des communautés culturelles pour faciliter l’insertion professionnelle.

 

2001-2002

Développement en employabilité : projet de réinsertion en emploi des minorités visibles. Accès à l’emploi par la formation en bureautique. Projet d’immersion professionnelle. Projet d’actualisation de la formation des infirmières auxiliaires en collaboration avec l’Ordre des infirmières auxiliaires, Emploi-Québec et CAMO-PI.

 

2002-2003

Développement à l’accueil : Les Habitations partagées en collaboration avec la Société de l’habitation du Québec. Programme de soutien à la participation civique pour les jeunes de la seconde génération issue de l’immigration.

 

2003-2004

La Maisonnée fête ses 25 ans sous le thème « 25 ans de La Maisonnée! 25 ans une histoire de cœur » Elle a accueilli et aidé plus de 100 000 personnes.

 

2004-2005

La Maisonnée accepte la responsabilité de la célébration de la Fête nationale pour l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie.

 

2005-2006

Présentation du mémoire de La Maisonnée sur la pleine participation à la société québécoise des membres issus des communautés noires intitulé « LE CHOC DISCRIMINATOIRE : principal facteur de la non-participation professionnelle à la société québécoise des personnes issues des minorités noires, particulièrement des jeunes de la seconde génération. » Plusieurs de nos recommandations furent retenues dont celle de ne pas mettre fin au programme de Mentorat Québec pluriel.

 

2006-2007

Le CA adopte un Code de déontologie pour les employés, les bénévoles et les stagiaires, un Énoncé sur la philosophie de gestion ainsi qu’un Manuel des politiques du personnel de La Maisonnée.

 

2007-2008

La Maisonnée devient un exposant et un conférencier réguliers aux salons majeurs d’emploi au Palais des Congrès de Montréal. En octobre 2007, elle participe également au Salon Emploi et Formation de la Place Bonaventure.

 

2008-2009

La Maisonnée reçoit la Médaille de la Paix du YMCA de Montréal. L’obtention de cette Médaille confirme le bien-fondé de sa mission.

 

2009-2010

À l’occasion de la célébration du 30ième anniversaire de sa fondation, le personnel et des bénévoles de La Maisonnée signent le Livre d’or à l’Hôtel de Ville de Montréal, soulignant la contribution remarquable de La Maisonnée à l’enrichissement de la vie collective de Montréal par ses services offerts aux familles immigrantes.

 

2010-2011

La Maisonnée obtient deux projets d’aide à la communauté haïtienne, durement éprouvée par le séisme du mois en 2010. La Maisonnée crée une cellule de crise pour répondre à la forte demande.

 

2011-2012

La Maisonnée est récipiendaire du Prix Artisan de la Fête nationale 2011 offert par le Comité national de la Fête nationale du Québec.

 

2012-2013

À la demande de nos partenaires communautaires de Rosemont, La Maisonnée installe sur la Rue Masson angle Saint-Michel un point de service en aide aux immigrants résidant dans ce quartier. La Maisonnée gère 35 programmes et projets.

 

2013-2014

La Maisonnée transforme son logo accompagné de l’intitulé Aide aux immigrants et de trois mots forts évoquant les services de La Maisonnée ; Accueil, Intégration et Emploi. Partenariat de recherche avec le Laboratoire de recherche sur les relations interculturelles de l’Université de Montréal (LABRRI).

 

2014-2015

Trois événements importants ont marqué l’année qui vient de s’écouler : l’achat de la bâtisse Christophe-Colomb, siège social de La Maisonnée, la fête du 35e anniversaire de La Maisonnée sous la présidence d’honneur de Boucard Diouf et la certification de La Maisonnée obtenue de la part du ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion.

 

2015-2016

Lors la 5e édition du Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec tenu à Montréal en mai dernier, La Maisonnée s’est vue octroyée le Prix du Salon de l’immigration.

 

2016-2017

Cette année fut assombrie par un événement majeur qui a secoué le Québec : l’attentat survenu au Centre culturel islamique de Québec le 29 janvier 2017. La Maisonnée a émis un message à l’effet que ce geste barbare va à l’encontre du projet de société auquel nous travaillons depuis plusieurs décennies qui est de faire de tout résident ancien, nouveau ou de naissance, un citoyen à part entière. Nous gardons l’espoir que ce projet triomphera malgré tout.

 

2017-2018

Colloque de La Maisonnée sur « L’Accessibilité au loisir : Vecteur d’accueil et d’intégration en contexte interculturel » à la suite de la recherche partenariale coordonnée par La Maisonnée sur le « loisir et de la culture comme espace d’intégration ». Il s’agit d’un créneau inédit en intervention interculturelle. Lancement de la campagne majeure de financement #accueillirpourmieuxvivre. Confirmation de Desjardins avec une participation financière de 250 000 $ dans le cadre de la campagne et devient ainsi notre partenaire principal.