Clinique du CV

Si vous venez d’arriver au Canada, il est probable que les normes et les attentes en matière culturelle diffèrent légèrement de ce qu’elles sont dans votre pays d’origine. C’est également le cas lorsqu’il s’agit de rédiger son CV. Pour améliorer vos chances de trouver un emploi dans votre domaine, vous devrez adapter votre CV de manière à répondre aux attentes des recruteurs au Canada.

 

La Maisonnée vous offre donc gratuitement la possibilité d’obtenir une révision de votre curriculum vitae faite par un professionnel du conseil en emploi.

 

Je souhaite de l’aide pour réviser mon CV

 

Nous vous invitons à remplir le formulaire d’information. Un conseiller en emploi de La Maisonnée vous contactera sous peu.

Quelques conseils essentiels sur la façon d’adapter votre CV au marché canadien de l’emploi

N’inscrivez pas « curriculum vitae »

 

Il est inutile d’inscrire comme titre « Curriculum vitae » en haut de votre CV. Les recruteurs savent qu’il s’agit d’un CV et que vous cherchez un emploi. Plutôt que de perdre cet espace inutilement, augmentez la police de caractère de votre prénom et de votre nom. Souvenez vous que chaque information que vous mettrez sur votre CV doit être utile, précise et efficace.

Pas de photo

 

En Amérique du Nord, on n’ajoute pas de photo sur son CV. On jugera de votre candidature en fonction de vos compétences, pas de votre apparence. Il ne vous  servira à rien de joindre une photo. Sauf dans le cas où vous vous destinez à une carrière de cinéma ou de mannequinat, mais là encore on parlera plutôt d’un portefolio.

Pas de renseignements personnels

 

Au Canada, il est illégal de pratiquer la discrimination envers un individu en raison de son sexe, de son origine ou autres facteurs personnels. Toutefois, il est préférable de ne pas inclure dans votre CV de renseignements personnels. Ceux-ci ne sont pas pertinents pour l’emploi, de sorte qu’on peut considérer ce geste comme un manque de professionnalisme ou une méconnaissance des codes de la recherche d’emploi au Canada. Voici quels sont les renseignements qui ne doivent pas apparaître sur votre CV :

 

  • votre âge ou votre date de naissance
  • votre état matrimonial ou votre situation conjugale
  • votre affiliation religieuse ou politique
  • votre pays de naissance ou votre statut d’immigrant
  • les enfants, à savoir si vous en avez ou non
  • vos numéros d’identification personnelle (comme le numéro du permis de conduire, le numéro d’assurance sociale)

 

Important : Méfiez-vous des entreprises qui prétendent avoir besoin de ces informations avant de vous rencontrer en entrevue. Les renseignements personnels deviennent nécessaires uniquement lorsque vous avez accepté une offre d’emploi et signé un contrat d’embauche.

Informations que vous devez inscrire

 

Même si chaque CV est différent et que son contenu varie d’un domaine à l’autre, voici quelles sont les informations fondamentales que vous devrez tous mentionner sur votre CV :

 

  • votre nom complet (prénom + nom)
  • vos coordonnées
  • votre adresse de courriel et votre numéro de téléphone
  • votre expérience de travail et une courte description de vos réalisations dans chacun des emplois que vous avez occupés
  • votre niveau scolaire

Le champ de compétences ?

 

Il peut être judicieux d’énumérer vos compétences professionnelles spécifiques au poste sur lequel vous appliquez. Cependant, il est inutile de créer une section pour des compétences générales (comme le leadership ou les communications), des informations trop générales n’intéressent pas les recruteurs. Une exception s’applique si vous possédez une expérience limitée ou une accumulation d’expériences de travail très différentes les unes des autres. Dans ce cas, le CV par compétences peut contribuer à structurer votre CV et concentrer l’attention des recruteurs sur les acquis de votre expérience, plus que sur votre parcours lui-même.

Le CV chronologique

 

Il s’agit de la forme de CV la plus rependue en Amérique du Nord, et c’est ce que les recruteurs ont l’habitude de recevoir. Le CV chronologique consiste à énumérer vos expériences en partant de la plus récente vers la plus ancienne. Assurez-vous d’indiquer la période correspondant à chaque emploi ou chaque période d’études sur votre CV. C’est-à-dire, inscrire le mois et l’année marquant le début et la fin de ces activités.

L’équivalence de vos diplômes

 

Si vous avez étudié à l’extérieur du Canada, vous pouvez demander une évaluation officielle de vos diplômes afin de comparer votre éducation aux normes canadiennes. Au Canada, le programme officiel d’évaluation de l’éducation porte le nom d’évaluation des diplômes d’études (EDE) et au Québec Évaluation comparative des études effectuées hors du Québec. Vous pourrez ensuite inscrire cette information sur votre CV, cela permettra aux recruteurs de mieux comprendre les connaissances que vous possédez. Il n’existe pas de programme officiel permettant d’évaluer l’expérience de travail, mais vous pouvez consulter la liste de la Classification nationale des professions (CNP) afin de déterminer si votre expérience de travail est valide au Canada.

Énumérez vos réalisations plutôt que vos tâches

 

En Amérique du Nord, il ne suffit pas d’énumérer vos tâches quotidiennes. Vous devez aussi mettre en lumière vos points forts et vos réalisations. Les recruteurs doivent comprendre dans quelle mesure vous avez accompli ces tâches et les résultats que vous avez produits. Par exemple, plutôt que d’écrire « classement des documents », vous pourriez écrire « uniformisation du protocole
de classement visant l’optimisation de l’archivage des documents ». C’est la combinaison : Tâche + action + résultat qui va donner du relief à votre candidature.

Un CV, c’est 2 pages !

 

Sauf dans de rares exceptions, un CV au Canada ne doit pas excéder 2 pages. Un CV de plus de 2 pages donne l’impression que vous n’avez pas su synthétiser vos expériences ou que vous n’avez pas su garder que ce qui est pertinent pour le poste. Un des réflexes courant est de vouloir trop en mettre en ce disant : « plus j’en mets, plus j’aurai de chance que le recruteur y trouve son compte ». Or c’est l’inverse qui se produit, un recruteur ne consacre en moyenne que 10 à 15s pour décider de garder ou non votre CV. Vos informations doivent donc être simples,  précises et efficaces.  pour les étudiants, on comprendra qu’il n’y aura pas forcement une longue expérience de travail à décrire. Insistez plus sur le contenu de votre formation (ce que vous apprenez à faire). Et ne trichez pas avec les polices de caractères : ne les réduisez  pas pour mettre plus de texte, ne les augmentez pas pour prendre plus de place !

Relisez vous ! et faites vous relire !

 

Il est primordial de relire son CV. On fait déjà des erreurs dans sa langue maternelle, alors dans une langue étrangère à la notre… il faut être très attentif aux fautes d’orthographe et de grammaire bien-sûr, mais aussi et surtout à la formulation des phrases et aux titres des postes. Méfiez vous des correcteurs d’orthographes et des traducteurs automatiques. Demandez à
quelqu’un de votre entourage parlant couramment la langue de vous relire.

Et pour le reste, il y a La Maisonnée.

 

Si vous êtes à la recherche d’un travail au Canada, La Maisonnée offre entre autres des services d’accompagnement en emploi gratuitement dans le cadre d’une entente avec le gouvernement du Québec.

VOUS ÊTES INTÉRESSÉ PAR CE PROGRAMME OU VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS, CONTACTEZ-NOUS !

 

Demandez le Pôle Employabilité au 514 271.3533

emploi@lamaisonnee.org